Pouvons-nous vous aider?
Pouvons-nous vous aider?
Si vous avez une question,
n'hésitez pas à nous contacter
Appelez-nous Envoyez un e-mail Bulletin d'information
Restez informé des dernières nouvelles Inscrivez-vous
L'importance de bien entretenir votre chariot élévateur
Plus d'infos

Actualité

Awesome Blog

Sous-estimé, le cariste a droit à sa journée nationale

Bruxelles, le 6 mai 2019 – Ces dernières années, le nombre d’accidents impliquant des chariots élévateurs va croissant dans notre pays avec, dans certains cas même, une issue fatale. Parallèlement, il y a actuellement plus de 2000 emplois vacants pour les postes de conducteur de chariot élévateur. Les caristes exercent un beau métier, mais qui est parfois pénible et dangereux, et doublé de nombreuses responsabilités. C’est pourquoi il est crucial de délivrer une formation de qualité pour les caristes. Pour attirer l’attention sur l’attractivité de cette profession ainsi que sur l’importance d’une bonne formation des nouveaux conducteurs, le spécialiste belge du chariot élévateur B-CLOSE a proclamé le 8 mai Journée du cariste.

 

Un impact sur chaque consommateur

Il ressort des chiffres de la Fedris (l’Agence fédérale des risques professionnels) que le nombre d’accidents avec des chariots élévateurs est passé de 3230 en 2014 à 3438 en 2016. Le dernier rapport annuel de la Fedris a montré par ailleurs que le nombre d’accidents du travail avec des « systèmes ouverts ou fermés de transport et d’entreposage » – dont font partie les engins de manutention tels que les chariots élévateurs et les transpalettes –, a augmenté de 10.962 en 2015 à 12.067 en 2017 – soit une hausse de 10 %. Une étude du prestataire de services HR ASAP.be a montré que 80 % des accidents sont imputables au comportement de conduite. Les principales causes sont une formation déficiente ou insuffisante du conducteur et le caractère à risque de ce travail.

Le métier de cariste s’accompagne de stress et de risques qui peuvent causer des accidents de travail. « Les caristes exercent un job stressant. Ils doivent respecter des échéances quotidiennes dans des environnements agités », explique Kurt Boudt, Marketing Manager chez B-CLOSE. Avec plus de 2000 postes vacants, il y a un énorme besoin de caristes qualifiés dans notre pays. « C’est pourtant un travail fantastique qui a un impact sur chaque consommateur. Chaque produit vendu et échangé quelque part au-dessus d’un comptoir est en fin de compte arrivé à destination grâce à un chariot élévateur, qu’il s’agisse de matières premières brutes, de produits semi-finis ou de la dernière paire de chaussures que vous avez achetée en ligne. »

 

8 mai : Journée du cariste

Comme le travail des caristes est souvent considéré comme allant de soi – ce qui est erroné –, l’entreprise B-CLOSE lance la toute première Journée nationale du cariste le 8 mai prochain. Ce jour-là, le spécialiste belge des chariots élévateurs et des engins de manutention veut mettre à l’honneur le métier de cariste. « Pendant la Journée du cariste, nous voulons exprimer notre gratitude à tous les caristes pour le dur labeur qu’ils accomplissent chaque jour », déclare Kurt Boudt de B-CLOSE. « C’est le moment idéal pour réfléchir sur la valeur d’un cariste qualifié, pour une entreprise comme pour la société en général. C’est une chose que le monde extérieur sous-estime souvent. Les caristes sont nombreux et omniprésents, mais ils travaillent le plus souvent dans les coulisses du secteur – dans des entrepôts, des hangars ou des dépôts. Ils circulent et s’affairent dans toutes les entreprises qui traitent des marchandises. Le consommateur ne les voit pas très souvent, mais les caristes jouent un rôle primordial dans la chaine logistique. »

Avec la Journée du cariste, B-CLOSE entend également attirer l’attention sur l’importance d’une formation de qualité pour ce métier. « La conduite d’un chariot élévateur peut paraître facile, mais ce n’est pas du tout le cas, et ce travail s’accompagne souvent d’une foule de responsabilités. Les caristes jouent par exemple un rôle important dans la sécurité des entrepôts et des dépôts. Le bon placement d’un chargement dans un camion est lui aussi très important pour la sécurité routière », explique Kurt Boudt. « Les camions qui penchent d’un côté sur la route sont clairement mal chargés, et en découle un risque que les palettes glissent dans l’espace de chargement de la remorque, lorsque ces camions doivent freiner. »

« C’est pourquoi nous portons aujourd’hui une attention supplémentaire à l’importance d’une formation de qualité pour les caristes. Nous offrons nous-mêmes une bonne formation à tous nos caristes, et nous voulons appeler toutes les entreprises à en faire de même pour leurs propres conducteurs. » Le marché propose des formations spécifiques pour débutants et confirmés sur différents types de machines. Il est surtout important que chaque cariste ait reçu une formation théorique et pratique au sujet du matériel et de son utilisation, des conditions de travail, des risques et des prescriptions générales de sécurité. « Bien que la conduite de ces chariots comporte des risques, ils constituent un formidable moyen de transport et instrument, indispensable dans toute entreprise qui traite des marchandises, » conclut Kurt Boudt.

 

À propos de la Journée du cariste

La Journée nationale du cariste organisée le 8 mai met à l’honneur tous les caristes qui, chaque jour en Belgique, effectuent un travail à risques dans des délais très serrés et dans des conditions complexes et agitées. La Journée du cariste a été lancée pour la première fois en 2019 par le spécialiste belge des chariots élévateurs B-CLOSE. Lors de la Journée du cariste, l’attention se portera sur la valeur ajoutée des caristes qualifiés pour le fonctionnement des entreprises et de la collectivité, et sur l’importance d’une formation de qualité pour ces professionnels.