Pouvons-nous vous aider?
Pouvons-nous vous aider?
Si vous avez une question,
n'hésitez pas à nous contacter
Appelez-nous Envoyez un e-mail Bulletin d'information
Restez informé des dernières nouvelles Inscrivez-vous
L'importance de bien entretenir votre chariot élévateur
Plus d'infos

Actualité

Awesome Blog
HYSTER ELECTRIC CONTAINER TRUCK IN DEVELOPMENT_

Les ports se préparent à un avenir sans émissions polluantes

Face à une réglementation accrue, de nombreux opérateurs portuaires cherchent aujourd’hui à atteindre un objectif de “zéro émission” avec leurs équipements de manutention. Les équipements couramment utilisés, comme les ReachStackers, les chariots de manutention de conteneurs vides et pleins et les chariots élévateurs pour applications ardues, étant traditionnellement dotés de moteurs thermiques, comment les ports, et les constructeurs de chariots, peuvent-ils se préparer à un avenir moins polluant ?

 

Que ce soit au Royaume-Uni, où le gouvernement investit dans des technologies visant à faire de l’industrie du transport une industrie sans émissions polluantes, ou dans l’État de Californie, aux États-Unis, qui propose que tous les équipements de manutention de cargaison n’émettent plus d’émissions polluantes d’ici à 2030, les ports du monde entier exigent des chariots élévateurs capables de répondre à leurs objectifs environnementaux tout en respectant les besoins spécifiques de leurs applications.

Les constructeurs s’attachent à répondre à cette exigence de plusieurs manières, dont une consiste à explorer les possibilités que les chariots fonctionnent en utilisant des sources d’énergie alternatives et plus respectueuses de l’environnement. Par exemple, Hyster Europe a révélé qu’il était en train de mettre au point un chariot élévateur électrique grande capacité qui ne génère pas d’émissions polluantes, avec la perspective que, dans un avenir proche, les ports et l’industrie lourde seront en mesure de faire passer l’intégralité de leurs parcs de Gros chariots à l’électrique.

Le premier chariot en cours de développement est un chariot de manutention de conteneurs vides Hyster® d’une capacité de 52 tonnes, équipé d’une batterie au lithium-ion, et qui devrait pouvoir offrir une autonomie sur un cycle de travail complet similaire aux chariots de manutention de conteneurs Hyster® à moteur diesel.

“Grâce à une approche modulaire et à une technologie novatrice, notre objectif est de disposer d’une souplesse maximale lors du choix des chariots, ce qui permettra à nos clients de bénéficier des solutions les moins polluantes adaptées à leurs besoins”, explique Jan-Willem van den Brand, Director Big Truck Product Strategy & Solutions chez Hyster.

Les premières options proposées seront des modèles alimentés par batterie au lithium-ion uniquement. Dans un futur proche, une fois que la technologie de la pile à combustible sera bien au point, Hyster pense proposer ce chariot en trois options : équipé d’une batterie au lithium-ion uniquement, équipé d’une petite batterie combinée à un moteur à pile à combustible Nuvera® ou équipé d’une batterie de taille moyenne associée à un moteur à pile à combustible. Le choix de l’énergie la mieux adaptée dépendra totalement de l’application spécifique.

“Il est probable que la capacité d’une batterie au lithium-ion ne suffise pas comme solution à long terme pour les applications très ardues sans possibilité de recharger en cours de cycle de travail”, ajoute Jan-Willem van den Brand, en précisant que les chariots nécessitent beaucoup de puissance pour se déplacer horizontalement, manipuler les charges verticalement et conserver leur stabilité.

Et de poursuivre : “C’est là qu’un moteur à pile à combustible peut intervenir. En combinant une batterie avec un moteur à pile à combustible Nuvera® qui agit comme un générateur embarqué, on peut supposer que les Gros chariots pourront assumer un fonctionnement en continu sans générer d’émissions polluantes.”

Cependant, pour se préparer à un avenir “zéro émission”, les sites portuaires devront également envisager des modifications de leurs infrastructures. Par exemple, avec le passage à des sources d’alimentation électrique, la mise en charge sera un critère essentiel à prendre en considération. Pour les petits terminaux disposant d’un nombre limité de chariots, l’impact sur les infrastructures sera vraisemblablement limité.

“Mais pour les sites plus importants, le passage des équipements à l’électrique est susceptible de compliquer le système de planification logistique… comme la gestion de la mise en charge des chariots pendant le cycle de travail du terminal, par exemple”, prévient Jan-Willem van den Brand. “Toutefois, comme avec un chariot diesel, l’utilisation de la station de remplissage de la pile à combustible à hydrogène n’a pas besoin d’être planifiée.”

Avec les chariots fonctionnant sur batterie, les sites devront planifier quel chariot élévateur peut être mis en charge, quand, à quelle station et pendant combien de temps. Les stations de charge hors service pourraient donc avoir une incidence considérable.

“Gérer la demande de puissance maximale sera un vrai défi”, explique Jan-Willem van den Brand. “Si l’ensemble du parc passe d’un coup à l’électrique, la demande de puissance maximale résultant de la mise en charge risque d’être importante et les investissements devront en tenir compte.”

Il poursuit son raisonnement : “La clé pour parer à ces problématiques sera une bonne intégration avec divers partenaires fiables. Il n’y a pas une solution toute faite qui convienne à tous les clients”.

Pour les ports qui s’engagent dans une démarche de zéro émission, il faudra également tenir compte des chariots utilisés dans d’autres endroits du site, comme dans les entrepôts adjacents aux ports.

“L’éventail de solutions électriques adaptées aux chariots élévateurs et aux chariots de magasinage Hyster® – qui utilisent des batteries au lithium-ion et au plomb-acide – répond déjà bien à ce besoin,” résume Jan-Willem van den Brand.

“La possibilité de passer à des activités zéro émission dépendra en fin de compte des équipements disponibles sur le marché”, affirme Jan-Willem van den Brand. “Néanmoins, les sites portuaires peuvent utiliser les technologies existantes pour commencer à se préparer à un avenir moins polluant.”

À titre d’exemple, le système télématique Hyster Tracker peut aider à identifier les équipements sous-utilisés ou sur-utilisés, par chariot, par parc ou par site. Étant donné que, selon toute attente, les ports ne passeront que progressivement aux chariots électriques, ce système télématique peut aider les responsables à identifier les chariots à remplacer en priorité. Les sites peuvent également utiliser ces données pour estimer quelle combinaison de chariots élévateurs servira au mieux les besoins de l’application avant de procéder à l’acquisition de chariots neufs pour leur parc.

B-CLOSE nv est la plus grande entreprise indépendante belge active dans la distribution et l’entretien de chariots élévateurs de marque A. En constituant une société 100% belge, nous entendons nous rapprocher de nos clients et chercher activement la solution la plus adaptée à chaque situation logistique spécifique (CUSTOMISED LOGISTIC SERVICES & EQUIPMENT). Contactez-nous pour plus d'informations via rental{@}b-close.be ou info@b-close.be