Pouvons-nous vous aider?
Pouvons-nous vous aider?
Si vous avez une question,
n'hésitez pas à nous contacter
Appelez-nous Envoyez un e-mail Bulletin d'information
Restez informé des dernières nouvelles Inscrivez-vous
L'importance de bien entretenir votre chariot élévateur
Plus d'infos

Blog

Awesome Blog

Protégez le personnel de vos entrepôts contre le coronavirus

En cette période d’épidémie de coronavirus, de nombreux entrepôts continuent à fonctionner. Selon le secteur, à un rythme plus lent ou au contraire à un rythme soutenu. Mais contrairement au personnel de bureau, il est impossible pour le personnel logistique de travailler à domicile. C’est pourquoi il est essentiel de le protéger au mieux afin de garantir la continuité opérationnelle de votre entreprise. Nous avons rassemblé ci-dessous une liste des conseils les plus importants.

Selon une récente enquête menée par Partena Professional auprès de 20 000 travailleurs et travailleuses, le nombre de personnes en congé de maladie a augmenté de 20 % en mars 2020 par rapport au mois de février. Les périodes de maladie se révèlent également de plus en plus longues. Bien entendu, le secteur de la logistique n’est pas épargné par cette augmentation spectaculaire. L’augmentation est même légèrement plus marquée pour les ouvriers (31 %) que pour les employés (18 %). Il semble à présent que la situation ne s’améliorera pas du tout en avril, il est donc particulièrement important de protéger au mieux votre personnel sur son lieu de travail. Du cariste au préparateur ou à la préparatrice de commandes, tous les membres de votre personnel sont indispensables à l’heure actuelle. Après tout, une propagation du virus dans l’entrepôt pourrait sérieusement perturber les processus logistiques.

Vous pouvez déjà réduire considérablement les risques en veillant à observer un certain nombre de points. Nous avons établi une série de six règles de base pour l’entrepôt en cette période de coronavirus. Une large proportion de ces conseils a également été proposée par les membres d’EvoFedenex, l’association des entrepreneurs néerlandais.

 

Avec nos remerciements au Forem pour l’envoi de cette photo.
 

1.  Maintenir ses distances
Dans un souci d’exhaustivité, nous énonçons également les règles de base, qui s’appliquent à tout environnement de travail où le travail à domicile se révèle impossible. Tout d’abord, le gouvernement vous oblige désormais à garantir une distance sociale d’au moins un mètre et demi entre les membres du personnel. Il vous faut donc par exemple veiller à ce que les postes de travail des personnes qui préparent les commandes et de celles qui les emballent soient aussi éloignés que possible les uns des autres. En outre, vous devez faire en sorte que ces règles soient respectées lorsque deux personnes se croisent. Si cette distance minimale n’est pas respectée, vous risquez une amende lors de la première infraction. En cas de deuxième infraction, votre entreprise devra fermer ses portes.

De plus, surtout au début d’une pause, essayez de faire entrer vos collaborateurs et collaboratrices par petits groupes. Cherchez également d’autres alternatives, comme le recours aux conférences téléphoniques. Évaluez si des ajustements des horaires de travail peuvent être effectués, afin de séparer autant que possible les différents groupes de membres du personnel. Tentez en outre d’instaurer plusieurs moments de pause, afin que les pauses soient prises en plus petits groupes de personnes.

Certains systèmes de gestion d’entrepôt disposent également de fonctionnalités permettant de limiter le travail du personnel à certains halls ou certaines zones d’entrepôt. De cette façon, les déplacements dans tout l’entrepôt de l’ensemble du personnel sont empêchés. Essayez de vous en servir.

 

2.  Maintenir les tiers à l’extérieur (dans la mesure du possible)
Supprimez ou limitez encore plus l’accès des tiers à l’entrepôt. Qu’il s’agisse de techniciens d’entretien, de consultants, du personnel de bureau ou de visiteurs, réduisez autant que possible leurs visites.

Faites également sortir de l’entrepôt les chauffeurs (étrangers). Essayez de prendre les dispositions nécessaires à leur égard, comme des toilettes et des installations sanitaires séparées. Les livreurs peuvent même être autorisés à apposer leur signature sur le bon de livraison ou sur la tablette (éventuellement avec l’ajout d’un code) à l’avance, afin d’éviter les « contacts de remise ». Veillez également à ce que l’importance du respect de règles plus strictes soit soulignée auprès du service de réception ou de sécurité.

 

3.  Souligner l’importance d’une bonne hygiène des mains
La majorité des membres de votre personnel l’appliquent sans doute déjà dans leur vie quotidienne, mais il est crucial d’instaurer également une bonne hygiène des mains dans les ateliers. C’est et cela reste un conseil simple, mais extrêmement efficace contre la propagation du virus. Lavez-vous toujours les mains avant et après avoir utilisé un appareil mobile, un scanner ou une imprimante.

Dans cette situation exceptionnelle, il convient d’accorder une attention particulière au port d’équipements de protection individuelle, même dans les circonstances où ils semblaient moins importants auparavant. Portez par exemple des gants lors du traitement des lettres de voiture.

4. Décontaminer les appareils et le matériel roulant interne
Lorsqu’une personne infectée tousse ou éternue, de minuscules gouttelettes contenant des virus sont libérées. Il est maintenant clair que le coronavirus peut survivre longtemps sur différents matériaux. Selon le centre médical des médecins généralistes, le virus survit 24 heures sur du carton et pas moins de deux à trois jours sur le plastique et l’acier inoxydable.

Veillez à ce que l’ensemble des équipements et du matériel roulant interne soit régulièrement décontaminé. C’est encore plus important lorsque les appareils ou le matériel sont utilisés par plusieurs personnes lors de pauses successives. Vous pourrez ainsi garantir l’absence de transfert du virus entre des personnes qui utilisent le même appareil au cours de pauses qui se suivent. Si vous utilisez une solution vocale pour la préparation de commandes (voice picking), veillez bien à ce que chaque membre du personnel dispose de ses propres écouteurs et de son microphone.

Notez également que la désinfection fonctionne moins bien sur une surface sale. Il faut par conséquent toujours commencer par nettoyer l’appareil avec un chiffon en microfibre humide. D’après les recherches, ce geste permet déjà d’éliminer déjà 98 % des bactéries et 93 % des virus.

Comme tous les appareils ne peuvent pas être désinfectés de la même manière et avec les mêmes produits, il est préférable de consulter le manuel d’utilisation des divers appareils pour connaître les agents de nettoyage recommandés. Vérifiez également à quelle concentration ces agents peuvent être utilisés et ceux qui ne peuvent en aucun cas être employés sur votre équipement. Dans tous les cas, il est conseillé de n’utiliser que des produits de nettoyage approuvés par l’EPA (Agence américaine pour la protection de l’environnement).

Lors de la désinfection, appliquez un peu de détergent sur un chiffon humide. Mais ne versez jamais le produit directement sur l’appareil. Nettoyez ensuite soigneusement tout l’appareil. Il est préférable d’inclure dans ce nettoyage non seulement les écrans et les touches, mais aussi tout le boîtier de l’appareil. Une fois le nettoyage terminé, essuyez immédiatement l’écran avec un chiffon doux et non abrasif pour éviter les traces. Laissez ensuite l’appareil sécher à l’air libre pendant un certain temps avant de l’utiliser à nouveau.

Les désinfectants laissent souvent une fine pellicule. Si vous désinfectez très souvent, ces pellicules continueront à s’accumuler. Dès lors, nettoyez de temps en temps l’appareil avec de l’alcool isopropylique pour éliminer ces restes de détergent.

 

5.  Veiller à ce que les emballages envoyés aux clients soient « propres »
Comme mentionné ci-dessus, le virus survit également longtemps sur le carton. Si les colis sont livrés au domicile des clients depuis le centre de distribution, c’est une bonne idée, si c’est possible, de placer la commande en quarantaine pendant quelques jours. C’est ce que l’on peut lire dans le magazine « Technology Review », qui s’appuie sur des études épidémiologiques les plus récentes. Quoi qu’il en soit, se laver les mains plus souvent et mieux, ainsi qu’éviter de se toucher le visage reste toujours utile.

 

6.  Sensibiliser votre personnel
Il suffit qu’une personne ne prenne pas ces recommandations au sérieux pour les rendre inutiles. Rappelez aux membres du personnel combien il est important de se laver les mains et de désinfecter les appareils. Les panneaux d’affichage d’équipe et les réunions de travail visant à mettre l’accent sur ce point peuvent être utiles dans ce contexte. Encouragez aussi les membres du personnel à interpeller leurs collègues s’ils ne respectent pas les instructions.

Vous pouvez placer des affiches avec les instructions de nettoyage à plusieurs endroits, elles serviront d’aide mémoire. Leur message peut être, par exemple : « Vous avez fini votre travail ? N’oubliez pas de désinfecter votre scanner ». Il est nécessaire de répéter le message, encore et encore afin que tout le monde reste attentif et donc, à court et à long terme, de maintenir le coronavirus hors des murs de l’entrepôt.

 

7.  Adapter vos engagements

De nombreuses mesures mentionnées ont un impact sur l’efficacité du travail. Séparer plus strictement les équipes, accorder plus d’attention à l’hygiène et à la désinfection, tout cela prend plus de temps. Même si votre personnel prend part au chargement et au déchargement, cela peut entraîner des retards dans le processus logistique.

Par exemple, si vous avez promis une livraison le lendemain, soyez très attentif au fait de pouvoir ou non tenir cet engagement, notamment si la pression augmente en raison de toutes les nouvelles règles qui doivent être appliquées dans votre entrepôt. Ajustez vos engagements si cela s’avère nécessaire. En cette période, vos clients feront peut-être preuve de compréhension.